Chiffre d'affaires du 1er Trimestre 2009

Publié le par Kayshaman

 

- Chiffre d'affaires généré par les activités touristiques à 324 millions d'euros, en hausse de 3 %
- Fréquentation des parcs à thèmes en hausse de 8 %, reflétant une augmentation du nombre de visiteurs français
- Chiffre d'affaires du Groupe à 328 millions d'euros, en baisse de 4 % reflétant une diminution des activités de développement immobilier


Euro Disney S.C.A. (la "Société"), société mère d'Euro Disney Associés S.C.A., société d'exploitation de Disneyland(R) Resort Paris, a présenté aujourd'hui le chiffre d'affaires consolidé du groupe (le "Groupe") au titre du premier trimestre de l'exercice 2009, clos le 31 décembre 2008 (le "Premier Trimestre") :


Le chiffre d'affaires généré par les activités touristiques est en hausse de 3 %
et s'établit à 324,4 millions d'euros contre 316,1 millions d'euros pour le premier trimestre de l'exercice précédent.

Le chiffre d'affaires des parcs à thèmes est en hausse de 6 %
et s'établit à 186,1 millions d'euros contre 175,1 millions d'euros pour le premier trimestre de l'exercice précédent, traduisant une augmentation de 8 % de la fréquentation des parcs à thèmes. La hausse de la fréquentation des parcs à thèmes reflète une croissance sur le marché français, laquelle a été
partiellement compensée par une moindre performance sur les marchés espagnol et britannique. La dépense moyenne par visiteur est en baisse de 1 %, traduisant la diminution des dépenses en marchandises.

Le chiffre d'affaires des hôtels et du Disney Village est en baisse de 2 %
et s'établit à 124,6 millions d'euros contre 126,7 millions d'euros pour le premier trimestre de l'exercice précédent, traduisant une diminution de 2,3 points du taux d'occupation des hôtels. Cette baisse s'est traduite par 12 000 nuitées de moins qu'au premier trimestre de l'exercice précédent, essentiellement liée à la baisse du nombre de visiteurs espagnols et britanniques, partiellement compensée par la hausse du nombre de visiteurs français. La dépense moyenne par chambre est restée stable.

Les autres revenus, qui incluent principalement les redevances de participants, les services de transport et de voyages proposés aux visiteurs, sont en baisse de 0,6 million d'euros et s'établissent à 13,7 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires généré par les activités de développement immobilier est en baisse de 21,0 millions d'euros
, par rapport au premier trimestre de l'exercice précédent. Au premier trimestre de l'exercice précédent, il comprenait la vente pour un montant de 12,5 millions d'euros d'un actif immobilier situé à Val d'Europe et qui faisait auparavant l'objet d'un bail à construction. Une transaction a été finalisée au cours du Premier Trimestre contre quatre autres transactions au premier trimestre de l'exercice précédent.

Au cours du Premier Trimestre, l'augmentation des charges générées par les activités touristiques traduit la hausse des salaires et des dépenses de marketing et de ventes. Elle est partiellement compensée par la diminution des coûts associée à la baisse des activités de développement immobilier.


Concernant les résultats, Philippe Gas, Président d'Euro Disney S.A.S., a déclaré :

"Le chiffre d'affaires de nos activités touristiques est en augmentation au premier trimestre de l'exercice, et ce malgré un contexte économique difficile. La hausse de la fréquentation reflète le succès de nos offres commerciales adaptées aux contraintes de pouvoir d'achat des consommateurs. L'attractivité de notre destination ne s'est pas démentie : vivre la magie et l'expérience Disney lors de courts séjours continue de répondre aux attentes des visiteurs européens.

En 2009, il y aura encore plus de raisons de venir à Disneyland Resort Paris. Nous lancerons une nouvelle année de festivités au cours de laquelle nous donnerons vie à encore plus d'histoires Disney en dévoilant l'attraction Playhouse Disney Live et le spectacle Disney Stars n'Cars dans le Parc Walt Disney Studios.

Nous ne sommes pas immunisés contre l'impact d'une crise économique prolongée et nous concentrons nos efforts sur la gestion de nos coûts tout en continuant à proposer une expérience Disney de qualité, comme l'attendent nos visiteurs."

Extrait du Communiqué de Presse Euro Disney SCA (PDF)





Euro Disney compte améliorer ses performances en 2008-2009
par Noëlle Mennella

 Euro Disney veut améliorer ses performances et être plus réactif au cours de l'exercice 2008-2009, dans un contexte de crise économique auquel il estime pouvoir résister.

"Notre objectif est de faire mieux que l'an dernier et de continuer à améliorer notre performance tout en affrontant un élément qui n'était pas prévu, la crise", a déclaré jeudi Philippe Gas, président du groupe de loisirs, lors d'une interview téléphonique à Reuters.

"Nous voulons rester très concentrés sur l'objectif qui est de continuer à améliorer les fondamentaux de notre business, c'est-à dire la fréquentation, la performance financière, tout en continuant à sécuriser l'activité de développement immobilier, moins prévisible".

Pour l'exercice 2007-2008, Euro Disney a accusé une perte nette part du groupe de 2,8 millions d'euros, contre une perte de 38,4 millions un an plus tôt. Son résultat net consolidé a été positif de 1,7 million d'euros alors qu'il était déficitaire de 41,6 millions un an plus tôt.

Plombées par l'activité de développement immobilier, les ventes du premier trimestre de l'exercice 2008-2009 ont baissé 3,7% malgré une progression de 2,6% de l'activité touristique.

"Les résultat du premier trimestre montrent bien que nous sommes une destination qui correspond bien à ce qu'on voit comme changement du consommateur qui veut aller moins loin, moins longtemps", observe le président de l'exploitant des parcs d'attraction le "Royaume enchanté" et "Walt Disney studio".

Il souligne aussi que le dernier mois de l'année a été un des meilleurs mois de décembre, depuis l'ouverture, en terme de performance hôtelière et d'activité dans les parcs.

RÉSISTER À LA CRISE

Aujourd'hui Euro Disney "est bien positionné pour résister à la crise (....) et pour s'adapter à la problématique du pouvoir d'achat", affirme Philippe Gas.

S'il ne prévoit pas de baisse des prix en 2009, il affirme qu'il compte "être plus flexible et plus réactif" face à une crise contre laquelle Euro Disney "ne pas être immunisé surtout si elle se prolonge".
La clef, poursuit-il, "c'est d'avoir au bon moment des offres promotionnelles que l'on peut sécuriser".
Euro Disney n'entend pas toucher à ses effectifs mais se veut prudent au niveau de la gestion de ses coûts.

"Il s'agit d'envisager de repousser des projets tels que des projets de développement informatique", explique Philippe Gas qui en même temps annonce l'ouverture d'une nouvelle attraction au printemps et le lancement de nouveaux spectacles en 2009.

Eurodisney, qui a frôlé le dépôt de bilan en 2004, affichait une trésorerie de 374,3 millions d'euros au 30 septembre 2008, en hausse de 44,3 millions d'euros.

L'entreprise est détenue à 40% par Walt Disney et à 10% par le prince saoudien Al Waleed.
Vers 10h40 son titre s'échangeait à 3,20 euros (-6,9%). Il a perdu 60,5% de sa valeur l'an dernier.

Source: Les echos.fr

Commenter cet article