Val d'Europe résiste à la crise

Publié le par Kayshaman

Revue de Presse:
Val d'Europe résiste assez bien à la crise et compte sur ses grands chantiers pour mieux l'affronter. Parmi les projets à l'étude, le Centre de Congrès porté conjointement par Euro Disney SCA et l'agglomération est en bonne voie. Bonne nouvelle quand on sait que ce projet existe depuis des années, la crise a du bon parfois...

Voici un article du Parisien:

Maintenir la croissance grâce aux grands chantiers en projet





Face à la crise, le syndicat d’agglomération nouvelle du Val-d’Europe veut être un moteur pour l’économie locale. Arnaud de Belenet, le vice-président du SAN chargé de l’économie, vient de rencontrer à Chessy une trentaine d’artisans, commerçants et professions libérales. L’occasion de leur présenter les atouts du secteur, mais aussi de calmer les inquiétudes dans un contexte national de récession.


L’élu a annoncé une série de projets censés soutenir la croissance du secteur. A commencer par le projet de nouveau centre de congrès, porté par le SAN et Eurodisney. D’une taille supérieure aux deux centres existants, ce dernier permettrait au Val d’Europe d’accueillir salons, expositions et autres événements d’envergure.



Le vice-président du SAN annonce également l’accélération du projet de pépinière d’entreprises dans le parc Faraday et le développement de l’hôtellerie d’entreprise. Des réalisations qui, pour Arnaud de Belenet, devraient « rassurer les investisseurs ».

« Certains se demandent quels seront les effets de la crise sur le développement immobilier », constate Arnaud de Belenet. « Il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour le Val d’Europe qui est un secteur dynamique. Même si la crise va retarder ou transformer quelques programmes prévus ou en cours, qui seront peut-être modifiés en accession aidée à la propriété ou en locatif. » Dans l’assistance, d’ailleurs, l’optimisme était aussi de mise. « Ici, on souffre moins que dans d’autres secteurs de la région », confirme Marcel Charles, un agent immobilier de Magny-le-Hongre.

« Au Val d’Europe, affirme-t-il, le marché n’a pas faibli. Il y a un dynamisme économique, qui fait que de nombreuses personnes s’y installent et que la demande de logements augmente toujours. »



Source: Le ParisienAurélien Pérol 17.02.09

Commenter cet article