Chiffre d'affaires du 1er Trimestre 2010

Publié le par DLRP Times

null

EURO DISNEY S.C.A.

Exercice 2010


Annonce du premier trimestre






• Chiffre d'affaires du Groupe de 292 millions d'euros, en baisse de 11 % reflétant une diminution de la

fréquentation des parcs à thèmes et du taux d'occupation des hôtels


• Augmentation de la dépense moyenne par chambre et stabilité de la dépense moyenne par visiteur

(Marne-la-Vallée, le 9 février 2010) Euro Disney S.C.A. (la "Société"), société mère d'Euro Disney Associés S.C.A., société d'exploitation de Disneyland® Paris, a présenté aujourd'hui le chiffre d'affaires consolidé du groupe (le "Groupe") au titre du premier trimestre de l'exercice 2010, clos le 31 décembre 2009 (le "Premier Trimestre") :


ca.jpg

Le chiffre d'affaires généré par les activités touristiques diminue de 10 % pour s'établir à 290,8 millions d'euros contre 323,0 millions d'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent.


Le chiffre d'affaires des parcs à thèmes diminue de 12 % pour s'établir à 164,7 millions d'euros contre 186,1 millions d'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent, traduisant principalement une fréquentation des parcs à thèmes en baisse de 11 %. La baisse de la fréquentation des parcs à thèmes reflète une diminution du nombre de visiteurs anglais et français. La dépense moyenne par visiteur est restée stable.


Le chiffre d'affaires des hôtels et du Disney® Village diminue de 10 % pour s'établir à 112,3 millions d'euros contre 124,6 millions d'euros au titre du premier trimestre de l'exercice précédent, reflétant une baisse de 9,9 points du taux d'occupation des hôtels, partiellement compensée par une hausse de 3 % de la dépense moyenne par chambre. La diminution du taux d'occupation des hôtels s'est traduite par 52 000 nuitées de moins qu'au cours du premier

trimestre de l'exercice précédent, correspondant essentiellement à une diminution du nombre de visiteurs anglais et à une baisse des activités de tourisme d’affaires. La hausse de la dépense moyenne par chambre reflète les modifications apportées à nos stratégies tarifaires et promotionnelles.

Les autres revenus, qui incluent les redevances de participants ainsi que les services de transport et de voyages proposés aux visiteurs, sont en hausse de 1,5 million d'euros pour s'établir à 13,8 millions d'euros.

Concernant les résultats, Philippe Gas, Président d'Euro Disney S.A.S., a déclaré :


"Le chiffre d'affaires du premier trimestre de l’exercice reflète le prolongement d'un contexte économique difficile, marqué par une diminution de la fréquentation de notre Resort. Au premier trimestre de l’exercice 2009, la crise économique n’avait pas encore pleinement impacté nos revenus, essentiellement parce que les visiteurs réservaient très en amont des dates de leur visite. Ceci a évolué et s’est intensifié au cours de l’année puisque, désormais, les visiteurs réservent plus tardivement tout en recherchant des offres promotionnelles. Cependant, nos stratégies tarifaires et promotionnelles du Premier Trimestre nous ont permis d’augmenter la dépense moyenne par chambre et de maintenir stable la dépense moyenne par visiteur dans les parcs.


Nous nous attachons à offrir une expérience Disney unique et de qualité afin de générer du chiffre d’affaires tout en maîtrisant nos coûts. Nous lancerons en avril une nouvelle année de festivités, la Nouvelle génération Disney, créant ainsi une raison supplémentaire pour venir visiter nos parcs. Nous continuons aussi à investir dans notre Resort et sommes impatients d’inaugurer Toy Story Playland et ses trois nouvelles attractions au cours de l'été 2010. Nous pensons que la force de la marque Disney et notre engagement à servir les visiteursdevraient nous permettre d’accroître notre activité dès que l'environnement économique donnera des signes d’amélioration."

 




Le 16 décembre 2009, une étude sur l'impact économique et social du pôle Disneyland® Paris a été publiée par la délégation interministérielle au projet Euro Disney pour l’année 2008. Cette étude confirme que Disneyland Paris est la première destination de vacances en France et le 5ème pôle hôtelier. En particulier, l'étude rappelle que :


- 6,43 % des recettes touristiques de la France, générées par des non-résidents, proviennent de visiteurs de Disneyland Paris;


- 1 emploi créé à Disneyland Paris a généré 2,78 emplois permanents ailleurs en France ;


- 56 000 emplois permanents directs, indirects et induits en France ont été générés par l’activité de Disneyland

Paris.


Cette étude est disponible sur le site de la Préfecture d’Ile de France :

http://www.idf.pref.gouv.fr/actu/communique/2009/etude-impact-pole-disneyland-paris.html




Communiqué Euro Disney SCA

Commenter cet article