Disneyland en Pole position

Publié le par Kayshaman


   


EDIT du 19 Novembre 2008: Le projet Lagardère de circuit F1 à Disneyland a été abandonné d'un commun accord avec la société Eurodisney, en raison  d'un financement insuffisant et d'une forte opposition locale des élus et des riverains.

Voir article "Abandon du Projet GP F1 à Disneyland"


 

 

    Le site Disneyland Paris,  serait le grand favori parmi cinq autres projets pour accueillir le Grand Prix de Formule 1 de France dès  Septembre 2010. Selon le président de la FFSA Nicolas Deschaux,  le dossier Disneyland est le seul à tenir la route avec un délai aussi court. «Le seul projet à pouvoir être mis en place en 2010 est le projet Paris Val d'Europe». Il a toutefois tenu à souligner l'aspect «sérieux» des autres dossiers.

 
     Comme vous avez probablement déjà vu dans les médias, le  Grand Prix de France 2009 a été annulé faute de financement.  «Après examen du contexte économique, la FFSA renonce au statut de promoteur financier d'un GP de France de F1, a indiqué le président de la Fédération Nicolas Deschaux. En conséquence, et tant qu'un promoteur ne sera pas identifié pour succéder à la FFSA, le GP de France ne pourra pas figurer au calendrier international de la FIA en en 2009». La FFSA étudie les projets retenus pour l'organisation ultérieure des GP de France dont celui de Disneyland.                                                                                                                                               

     Le groupe Lagardère et Alain Prost soutiennent le projet
  
     Comme la FFSA s'est  désengagée financièrement du projet GP de France, reste à trouver des investisseurs pour promouvoir le projet qui sera choisi. Hors Le groupe Lagardère se porte candidat pour soutenir le dossier Val d'Europe avec la bénédiction de l'ancien champion du monde Alain Prost. Pas étonnant que Disneyland Paris se démarque des autres projets que sont : «Grand Prix de France en Yvelines», soutenu par le Conseil général du département; «Magny-Cours 2», qui consiste en une rénovation de l'actuel circuit de Magny-Cours; «Paris Gonesse Plaine de France»; «Paris Motorspace» (Domaine de Ferrières); «Pôle Val de France», à Sarcelles.  

    Val d'Europe le site idéal

    D'autant que ce ne sont pas les seuls atouts du projet Disneyland, Val d'Europe se situe à seulement à 35 km de la capitale, et le site est très bien desservi, autoroute gratuite, RER A en liaison direct avec Paris,  TGV/Eurostar/Thalys,  aéroport  à proximité, bonne capacité hôtelière avec du très haut de gamme etc. Le GP pourra bénéficier de la notoriété mondiale de Disneyland Resort Paris et travailler en synergie avec les acteurs majeurs du tourisme et du transport.

     Les élus et la population locale émettent des réserves

    Les jeux sont faits, enfin presque, il reste maintenant à convaincre les élus et la population locale. La tâche va être rude, comment convaincre les habitants d'avoir un circuit de F1 au bas de leurs fenêtres.

Val d'Europe est une ville nouvelle au beau milieu de la campagne de la Seine et Marne où Disney qui pilote le développement a su apporter une qualité de vie appréciée des habitants. Val d'Europe est qualifiée de" ville à la campagne", tout est neuf, l'urbanisme a été soigneusement étudié pour conserver les écrins de verdure, les habitants qui ont choisi d'y vivre ne pensait pas un jour voir apparaître un circuit de Formule 1. Le projet soulève de nombreuses inquiétudes plus au moins légitimes:  dégradation de l'environnement,  pollution sonore et visuelle, baisse de valeur des biens immobiliers etc.
   

    Certains élus et habitants se mobilisent pour empêcher le projet d'aboutir, une pétition a été lancée. Les discussions sont en cours, des réunions d'information sont organisées pour réunir élus, associations et les représentants de Prost-Lagardère  et de Disney.


Réunion d'information du 21 Octobre 2008

    Le projet

      Le projet Val d'Europe soutenu par Prost-Largardère  Sports ménage les élus locaux et les riverains en proposant un circuit provisoire qui serait uniquement utilisé pendant les trois jours du GP et qui respecterait l'environnement.


Tracé du cricuit dévoilé lors de la réunion du 8 octobre



A RETENIR

UNE SEULE COMPETITION PAR AN : LE GRAND PRIX DE FRANCE
DE FORMULE1   
MOINS DE 7 HEURES DE FORMULE 1 PAR AN 


ENGAGEMENT POUR UNE ABSENCE DE NUISANCES SONORES EN DEHORS DES 3 JOURS DE L’EVENEMENT
 

UNE CONCERTATION AVEC LES ELUS POUR TOUTE EXPLOITATION COMPLE-
MENTAIRE SUR LE TRACE
 


EXISTENCE D’UN CADRE LEGAL ET REGLEMENTAIRE TRES

PROTECTEUR POUR LES RIVERAINS

Un tracé non permanent



L’ensemble des installations serait démontable à l’exception d’un
bâtiment au standard HQE et paysager situé sur la partie privée du site.




Le tracé : un concept mixte mi-public mi-privé

Le tracé proposé pour le Grand Prix de France de Formule 1 reposerait sur l’utilisation conjointe d’une partie de voirie publique nouvelle (le doublement de l’avenue Robert Schuman prévu dans la Convention de 1987) et d’une partie privée, sur une parcelle actuellement inexploitée (le site de l’Erable). 
 

L’ensemble du parcours représenterait un tracé de l’ordre de 4.5 km,
conforme aux normes de la Formule 1, réparti environ à 50 / 50 entre voirie publique et voirie privée.  

La voirie publique ainsi doublée bénéficierait toute l’année à la
population à l’exception des 3 jours de compétition.

 

 

Source:  Extraits du projet Prost-Lagardère Sports


 

 


      Et Mickey il en pense quoi?

      
Philippe Gas, président d'Eurodisney a annoncé lors d'un interview pour LCI que Disneyland Resort Paris est <<un des acteurs principaux du tourisme en Europe [..] il nous semble important de garder un grand prix en France>>. La société Disney a précisé qu'elle n'était pas porteuse du projet, qu'elle n'était pas "investie dans le financement, les opérations", mais qu'elle avait donné son accord pour "mettre à disposition un terrain et les capacités d'accueil et de transport", en posant des conditions en ce qui concerne la pollution atmosphérique et les nuisances sonores. <<Nous avons mis parallèlement des conditions très claires sur la perturbation en termes de pollution et de bruit sur lesquelles nous ne ferons pas de compromis. Lagardère Sport et Alain Prost travaillent avec nous sur ce projet qui serait un des plus rapides à mettre en oeuvre.>>


      En résumé Disney met à disposition un terrain au projet Prost Lagardère mais attachera la plus grande importance au respect du site et de son environnement. Disney n'apportera aucun apport financier, et ne semble pas vraiment emballé par le projet, pourtant il ne s'y oppose pas, alors quelle avantage en tirera-t-il?
 

Je vous ai préparé un petit montage pour y voir plus clair:



    Tout le cercle (cf carte ci-contre)  fait l'objet d'un partenariat entre l'état et la société Eurodisney selon une convention signée en 1987. Eurodisney dispose de ces terrains, et selon la convention toujours, il est prévu la construction d'un autre parc  sur l'emplacement cédé aujourd'hui au projet Lagardère du cricuit de F1. Hors ce troisième parc n'est pas à l'ordre du jour pour l'instant, Disneyland Resort Paris n'est pas prêt et ne dispose de fonds suffisants, les priorités sont ailleurs.

     Disney risquait de ne plus avoir la main mise sur ce terrain qui est entre autre convoité pour des projets immobiliers. Le projet Lagardère tombe à point nommé, le circuit et ses installations sont provisoires, Disney pourrait ainsi récupérer le terrain d'ici une dizaine d'années pour réaliser son expansion. Cette hypothèse n'engage que moi mais beaucoup de personnes partagent mon avis.

       Autre point intéressant, les hôtels Disney affichent ses dernières années des taux d'occupation atteignant les 95%, et la société envisageait l'extension de sa capacité hôtelière. Le projet Lagardère qui pourrait accueillir  130 000 spectateurs justifie à lui seul cette idée. Disney pourrait désormais engager sereinement la construction des deux nouveaux hôtels prévus dans le projet Lagardère.
 

 
     Conclusion

     Le projet Lagardère à Disneyland Paris semble bien engagé, mais rien est sûr, des retournements de situation sont toujours possible dans ce genre dossier aussi sensible. Cependant tout doit être fin prêt pour accueillir le Grand Prix de France dès 2010, l'échéance est très proche, ce qui propulse le projet Disneyland au premier rang...

      A suivre!


                                                                                                     

Reportage JT F3 15/10:Les Trois projets retenus




Reportage JT F3 08/10: Le Projet F1 à Disneyland





Pour en savoir plus:

Présentation du Projet Lagardère Sports (PDF)

Le VRAI FAUX (PDF) 


N'hésitez pas à faire part de vos réactions et à me rectifier si besoin.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article