Ouverture des Villages Nature en 2015 ?

Publié le par DLRP Times

Article du Parisien:

Il y aura bien des Villages Nature au sud de l’A 4

Résidences de tourisme, sentiers pédestres, attractions aquatiques, boutiques, restaurants… Ce projet touristique écologique, porté par Disney et Pierre et Vacances, devrait ouvrir en 2015.


Des informations livrées au compte-gouttes à la population, des visuels et maquettes « sous embargo », montrées dans le plus grand secret aux élus du secteur… Euro Disney ne ménage pas ses effets pour maintenir le doute autour du projet Villages Nature. Prévue dans le nouveau projet d’intérêt général (PIG) du secteur IV de Marne-la-Vallée élaboré par les services de l’Etat, la construction de ces villages touristiques écologiques au Val-d’Europe ne fait pourtant plus l’ombre d’un doute.

 

 7


Le projet est porté par Disney et Pierre et Vacances.

Ce nouvel ensemble touristique, inspiré de la franchise Center Parcs, devrait ouvrir en 2015 au sud de l’A 4 après trois ans de travaux. Il sera situé à cheval sur les communes de Bailly-Romainvilliers, Coutevroult et Villeneuve-le-Comte. Au cœur du projet, l’utilisation de la géothermie profonde pour le chauffage des eaux sanitaires et de baignade devrait permettre de réduire de 85% les rejets de CO2 du complexe par rapport à un Center Parc classique. L’eau, captée à 70 oC dans la nappe géothermique du Dogger, servira notamment à réchauffer un « lagon géothermique » au cœur du parc. Inspiré de l’esthétique des sources volcaniques islandaises, ce bassin extérieur, relié au parc aquatique couvert, bénéficiera d’une eau chaude toute l’année. Dans la continuité du bassin, un grand lac parsemé d’anses et de criques accueillera sur ses rives 1730 résidences distribuées en trois villages distincts. Construits dans une architecture inspirée de l’Art nouveau des années 1910, les bâtiments ne feront qu’un avec la verdure environnante. La plantation d’arbres de 8 à 12 m de haut, sur le toit de certaines résidences, devrait renforcer l’impression d’immersion dans un jardin verdoyant.

Achetées en propriété privée par des particuliers, les maisons des villages seront pour vingt ans cantonnées au statut de résidence de tourisme. Un mécanisme gagnant-gagnant, qui permet aux opérateurs de financer leur construction et dispense les futurs acquéreurs de taxe d’habitation.

Côté animations, on est loin du parc d’attractions, cœur de métier habituel de Disneyland. Outre les loisirs aquatiques, Villages Nature hébergera des jardins thématiques, une ferme bio, des sentiers pédestres ou équestres… sans oublier les boutiques et restaurants. Un concept zen et familial qui tranche avec les secousses ressenties par les habitués de la Tour de la terreur.

 

2

Mais pourquoi tant de cachotteries autour d’un projet déjà bien connu des élus du secteur, qui ont été régulièrement informés à toutes les étapes de son élaboration ? « Nous sommes une société cotée en Bourse, nous ne pouvons pas communiquer avant que le projet ne soit officiellement lancé », assure-t-on chez Disneyland. Une prudence partagée par le conseiller général du secteur (PRG), Jean Calvet. « Même si on sait que le dossier a aujourd’hui 98% de chances d’être bouclé, on ne peut pas dire c’est gagné tant que la fin du match n’est pas sifflée », explique l’élu. Il rappelle que le PIG doit être soumis au vote du conseil général puis à celui du conseil régional d’ici à la fin du mois. Un préalable nécessaire au lancement de l’opération d’intérêt général en juillet prochain.

 

 

Le Parisien

Aurélien Perol | 10.06.2010, 07h00

 


Pour en savoir plus:

null 

Publié dans Villages Nature

Commenter cet article